Le Kazakhstan explore l'expérience de la France dans le développement de l'énergie nucléaire

La délégation du Kazakhstan visite la centrale nucléaire de Flamanville et tient une série de réunions en France

Le 18 juillet 2022, une délégation kazakhe est en France pour s'informer de l'expérience de la construction et de l'exploitation de centrales nucléaires et du développement de l'énergie nucléaire. La délégation comprend des représentants du ministère de l'énergie, des centrales nucléaires du Kazakhstan, du centre nucléaire national, de KEGOC et de Kazatomprom, ainsi que des experts des secteurs nucléaire et énergétique. Le ministère kazakh de l'énergie a déclaré.

La délégation a tenu des réunions au ministère français des finances, au ministère de l'énergie et s'est entretenue avec des représentants de l'exploitant de la centrale nucléaire française, Eléctricité de France. Une réunion séparée a eu lieu avec Olivier Bechet, ministre délégué au Commerce extérieur, à l'Attractivité économique et aux Français de l'étranger au ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères.

"Dans le cadre des négociations, des modèles de financement de projets nucléaires ont été étudiés, à la fois avec l'utilisation de fonds publics et la fourniture de garanties publiques, ainsi que l'expérience consistant à attirer des investissements privés dans les projets", a déclaré le ministère de l'Énergie dans un communiqué.

La délégation kazakhe a également visité la centrale nucléaire de Flamanville. La station est située sur la côte de la Manche, à 23 km au sud-ouest de la ville de Cherbourg. La centrale compte deux unités qui sont alimentées par des réacteurs à eau pressurisée (REP) Framatome P4. La capacité électrique d'une seule unité est de 1 300 MW. La centrale nucléaire de Flamanville produit environ 4 % de toute l'électricité consommée en France.

Le Vice-Ministre kazakh de l'énergie, Zhandos Nurmaganbetov, a déclaré que le Kazakhstan s'est engagé sur la voie de la neutralité carbone et travaille à l'approbation de sa stratégie de développement à faible émission de carbone jusqu'en 2035, qui comprend des mesures de décarbonisation profondes. La construction de centrales nucléaires permettra non seulement de résoudre les futures pénuries d'électricité, a-t-il déclaré, mais elle contribuera également au développement à faible émission de carbone du pays, au même titre que les sources d'énergie renouvelables.

Laurent Michel, chef de la direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) au ministère français de l'énergie, a déclaré : "La France salue la volonté du Kazakhstan de "verdir le secteur énergétique" et vise une coopération à long terme et mutuellement bénéfique dans ce secteur".

La France possède le deuxième plus grand nombre de réacteurs nucléaires au monde (après les États-Unis). 69 % de l'électricité du pays est produite par des centrales nucléaires. La France est également le plus grand exportateur net d'électricité au monde et en tire plus de 3 milliards d'euros par an.

Comme indiqué, le Kazakhstan étudie les propositions des principales entreprises mondiales pour la construction de la première centrale nucléaire du pays. Actuellement, une liste restreinte de quatre fournisseurs possédant des technologies éprouvées de réacteurs de grande capacité et ayant une expérience d'exploitation a été établie. Il s'agit notamment de la société coréenne KHNP, de la société chinoise CNNC, de la société russe Rosatom et de la société française EDF.

Source: https://kapital.kz/amp/economic/107514/kazakhstan-izuchayet-opyt-frantsii-po-razvitiyu-atomnoy-energetiki.html

 

Articles sur le même thème

Aucune actualité disponible.

Evénements sur le même thème

Aucun événement ne correspond à votre recherche

Partager cette page Partager sur FacebookPartager sur TwitterPartager sur Linkedin